© Manuel Rispal 3, Laslaudie, 15130 YTRAC | 06.71.34.40.99 | manuel.rispal@orange.fr | manuel.rispal@livres-resistance.fr

Le Barrage SEC Saint-Étienne-Cantalès – Saint-Gérons sur la Cère (Cantal) 1930-1946

Le Barrage SEC Saint-Étienne-Cantalès – Saint-Gérons sur la Cère (Cantal) 1930-1946

Tome 1.  De la construction à l’inauguration par le général de Gaulle et le sultan du Maroc
par Manuel Rispal, historien de terrain

LA construction du barrage de Saint-Étienne-Cantalès (Cantal, région Auvergne-Rhône-Alpes) a été un des plus grands chantiers qu’a connu ce département, entre 1930 et 1946, avec la génération de travaux annexes (batardeau de Pradel - pont routier de la Marie sur l’Authre (commune de Lacapelle-Viescamp) - viaduc ferroviaire SNCF du Ribeyrès sur la Cère (à cheval sur les communes de Lacapelle-Viescamp et de Pers, maintenant Le Rouget-Pers) - poste de transformation électrique Gatellier (sur la commune de Saint-Étienne-Cantalès) - barrage de la retenue de Nèpes ( commune de Saint-Gérons et de Laroquebrou) - cité de Pradel). En plus des communes citées, le lac de retenue borde les communes d’Omps, de Saint-Mamet-la-Salvetat et d’Ytrac.
Ce barrage, situé sur la Cère (120 km) et qui absorbe dans sa retenue son confluent avec l’Authre, est un régulateur de la rivière Dordogne, qui irrigue, en aval de Bretenoux (Lot), les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Le barrage SEC (initiales de Saint-Étienne-Cantalès), conçu par l’ingénieur André Coyne, est construit, durant la Seconde Guerre mondiale, par des salariés de la Société des forces motrices du Cantal, des entreprises André Borie, Entreprise Industrielle et autres. Le livre contient des photos d’époque, souvent datées, des histoires humaines et des photos de la vidange de 1999. Il rend hommage aux artisans de cette œuvre collective enrichie de créativité individuelle, dont celle de Santiago Rubió, grand-père de l’auteur, ingénieur réfugié républicain espagnol.
Éditions Authrefois - collection Auvergne résistante
 
ISBN 978-2-9547205-6-2
EAN 9782954720562

Portraits. – René Grégoire, ingénieur ESTP responsable du chantier pour l’entreprise André Borie, par ailleurs chef de l’Armée secrète du Cantal (© collection Manuel Rispal).
André Coyne, ingénieur et concepteur de plus de 55 voûtes de barrage dans le monde entier (© famille Coyne).
René Druilhe, ingénieur ESTP, photographe amateur et résistant, mort en Déportation à Ebensee (Autriche) (© famille Druilhe).
Fernand Roblin, photographe du chantier issu de l’école Estienne (© familles Druilhe et Roblin).
Albert Bories, charpentier de l’entrprise Borie et résistant, mort pour la France au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© famille Bories).
Santiago Rubió, ingénieur réfugié espagnol, qui a notamment étudié sur maquette la forme du tremplin en « saut de ski » pour l’évacuation des crues du barrage SEC (© familles Druilhe et Rubió).
Le général Charles de Gaulle, qui a inauguré le barrage, le 1er juillet 1945, avec le sultan du Maroc (futur Mohammed V) et son fils, le jeune Moulay Hassan (futur Hassan II) (© Service cinématographique à lʼarmée. Collection Manuel Rispal).
Jacob Nudel, électricien et résistant, mort pour la France au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© famille Nudel).
André Delord, dessinateur de la Société des forces motrices du Cantal et résistant (© Manuel Rispal).
Marco Hernandez, magasinier et porte-mire (© Manuel Rispal).
Alphonse Lacroix, mécanicien et conducteur d’une locomotive convoyant le granite de la carrière du Ponthal à la centrale de concassage du barrage SEC (© Manuel Rispal).
Françoise Delché-Couderc, secrétaire sur le chantier (© Manuel Rispal).
René Brice, gendarme de Laroquebrou, résistant et combattant au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© Manuel Rispal).
Cyprien Clèdes, garde-vanne mort en accident du travail (© famille Clèdes).
Jean Lavaissière, ouvrier mort en accident du travail (© famille Lavaissière).
Pierre Pagès, conducteur de travaux (© Manuel Rispal).


Pour le cinquième livre que publie et édite Manuel Rispal, historien de terrain, l’auteur synthétise une enquête débutée lors de la vidange du barrage de Saint-Étienne-Cantalès (SEC pour les intimes), durant l’été 1999. Elle lui tient à cœur parce qu’il comprend l’ambiance des chantiers pour avoir travaillé dix ans dans le bâtiment, que c’était une base d’appui de la Résistance, que son grand-père y a travaillé comme ingénieur. Mais aussi il met en images et en textes ce que lui ont confié des témoins et des familles qu’il a interrogés, sans oublier des agents EDF et SNCF qui l’ont soutenu dans son enquête.

Retrouvez un nom cité dans le livre Le Barrage SEC Saint-Étienne-Cantalès Saint-Gérons, tome 1 De la construction à l'inauguration par le général de Gaulle et le sultan du Maroc

Find a name quoted in the book                           (anglais)

Para encontrar un nombre citado en el libro  (castillan)

Einen in dem Buch zitierten Namen finden     (allemand)

Per trobar un nom citat al llibre                            (catalan)

Можно найтй одно имя в книге                        (russe)

Trovare un nome citato nel libro                          (italien)

Per trobar un nom citat dins lo libre                   (occitan)

.מצא שם אשר מוזכר בספר                                         (hébreu)

Por trovi nomon citatan en la libro                     (espéranto)

Encontrar um nome citado no livro                    (portugais)

Afin de faciliter les recherches des noms cités dans le livre Le Barrage SEC Saint-Étienne-Cantalès Saint-Gérons, tome 1 De la construction..., paru en novembre 2017 aux Éditions Authrefois, nous en publions la liste.

© Manuel Rispal - Éditions Authrefois.

Index des noms dans le livre Le Barrage SEC Saint-Etienne-Cantalès T1

Afin de faciliter les recherches des noms cités dans le livre Le Barrage SEC Saint-Etienne-Cantalès - Saint-Gérons 1930-1946 Tome 1 De la construction à l'inauguration par le général de Gaulle et le sultan du Maroc, paru en avril 2017, réédité le 31 octobre 2017, aux Editions Authrefois, nous en publions la liste  

Nom, Prénom
Aebischer, 
Alasseur Jean, 
Albaladejo Pedro, La Unión (Murcie, Espagne), 
Anglade, 
Antignion Jean, 
Aparicio Vincent, 
Aracil Ernesto, 
Audissergues, 
Avinin Antoine, Compagnon de la Libération, Lyon 1er, 
Aymard Victor, 
Babut Auguste, 
Baconnet James, 
Baconnet Maurice,
Baduel Antoine, 
Baduel L, 
Bailloux, gendarme, 
Bailly Marcel, Lure (Haute-Saône), 
Balsells, 
Baptiste Antoine, curé de Saint-Etienne-Cantalès, Maurs (Cantal), 
Bardy Justin, 
Bardy-Vermande (famille), 
Barran Alemany Manuel, 
Bastid Paul, Paris (Seine), 
Beau, 
Bellier Jean, 
Benghabrit Si Kaddour, Sidi Bel Abbès (Algérie), 
Besombes Eugène, Laroquebrou (Cantal), 
Besombes Jean, 
Besombes Louis, 
Besse Georges, Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 
Bessonie, 
Bessonies, 
Bex, 
Bianco Raoul, ingénieur, Toulon (Var), 
Bianco, mécanicien, 
Bienfait Georges, maire d’Issoire (Puy-de-Dôme), 
Bienz, 
Blanchet Hélène, 
Blanchet Jean, 
Blandino Achille, 
Blondin Charles (Gravelet Jean-François), Saint-Mexant (Deux-Sèvres), 
Blumenkampf Paul, 
Bollaert Emile, commissaire de la République, Dunkerque (Nord), 
Bonnevialle André, ingénieur, 
Borie, surveillant de chantier, 
Borie André, patron de l’entreprise de génie civil André Borie, 
Bories Jean Albert, Parlan (Cantal), 
Bouchet, liaison avec la circonscription électrique de Limoges (après 1943), 
Bouchet (M,  et Mme), 
Boudelle, 
Boudenne, 
Boudon, 
Boutet Paul, 
Bouygue Joseph, 
Bozon Elisabeth, 
Brazier, 
Bréjard André, 
Brice René, gendarme, Brive-la-Gaillarde (Corrèze), 
Brige, 
Brodier André, Hauteville (Ardennes), 
Bruel Antoine, 
Brunhes Charles, 
Buc François, 
Bucovaz Antonio, 
Bugeant, Cadars Joseph, 
Cambou Marthe, 
Cantona Eric, Marseille (Bouches-du-Rhône), 
Cantona Jean-Marie, 
Cantona Joël, Marseille (Bouches-du-Rhône), 
Capelle, 
Cassan Léopold, maire de Saint-Gérons (Cantal), 
Cassin Angèle, 
Cassin Jean, 
Cassin Louis, Le Theil (Ardèche), 
Cassin-Druilhe Yvonne, 
Castro Eusèbe, Saint-Etienne-Cantalès (Cantal), 
Castro Ginès fils, Mazarrón (Murcie, Espagne), 
Castro Ginès père, Mazarrón (Murcie, Espagne), 
Castro Marie, 
Cauvin Marius, Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), 
Chabeau Pierre, 
Chanal Jean, maire d’Aurillac (Cantal), 
Chanal-Tronc Huguette, Meymac (Corrèze), 
Chancel Gabriel, 
Chancel Jeanne, 
Chancel-Pagès Jeannine, 
Chantal Joseph (Pierre), Paris 12e (Seine), 
Chardeau, 
Charosse, 
Charvillat Daniel, 
Chassagnie Robert, 
Chaussecourte, 
Cholet Madeleine, 
Claro, 
Clèdes Cyprien, Viviez (Aveyron), 
Coldefy François, préfet du Cantal, 
Collas Charles, 
Combes Antoine, maire de Murat (Cantal), 
Combes-Roquetanière Marie, 
Conne Charlotte, 
Cosson-Sweeton B, 
Costal Ginès, 
Couderc Marcel, 
Couderc-Roquetanière Joséphine, 
Courdier Céline, 
Couston Gilles, 
Crucis André, 
Coyne André, Paris (Seine), 
Coyne Jean, 
Coyne-Bellier Christine, 
Cros, 
Cros-Plougeaut Louise, 
Daucet Paul, 
Daurat Roger, 
Degoul Pierre, 
Delache Louis,  ingénieur, Malakoff (ex-Seine, maintenant Hauts-de-Seine), 
Delaurent François, 
Delché-Couderc Françoise, 
Deleplanque Jean, 
Della Rocca, 
Delord André, Yssandon (Corrèze), 
Delors, 
Delpech, 
Delpirou Jean, Brioude (Haute-Loire), 
Delprat Jean, 
Delpuech Jean, 
De Luca, 
Derail Jean, 
Derail Jean-Marie, 
Destruel Jean, 
Destruel Lucie, Siran (Cantal), 
Destruel-Roblin Madeleine, Siran (Cantal), 
Didier Jean, Epinal (Vosges), 
Drenger-Nudel Gisèle, 
Druilhe René, ingénieur, Rodez (Aveyron), 
Druilhe-Pequay Nicole, 
Duarte Matias, 
Dumaine Jacques, 
Dumas, chauffeur de camion, 
Dumas (Mlle), 
Dumontier René, 
Duphil Jean, 
Duphil Roger, 
Durif Pierre, Bort-les-Orgues (Corrèze), 
Eglemme, 
Enrico (père), 
Enrico Charles, 
Enrico Dominique, 
Ensargueix Marcel, 
Ernetta Romain, 
Escarbassière André, 
Escarbassière Jean, 
Escarbassière Marie, 
Férary Alphonse, 
Fernandez Higinio, 
Ferrière Alice, 
Fiches Louis, Laroquebrou (Cantal), 
Fossat Alexandre, Sospel (Alpes-Maritimes), 
Four André, 
Four Louis, 
Four Louise, 
Four Noël, 
Fraisse Arthur, ingénieur, 
Francfort Bernard, 
Franco Francisco, général, 
Franconnet, 
Frégeac-Martinez Rose, 
Garatti, 
Garrigoux Jean, 
Gaspard Jean, Belfort (Territoire-de-Belfort), 
Gaston Jean-Marie, Laroquevieille (Cantal), 
Gatellier Jean, Orléans (Loiret), 
Gaudí Antoni, Reus ou Riudoms (Tarragone, Espagne), 
Gaulle (de) Charles, général, Lille (Nord), 
Gavalda, 
Geissler Hugo, 
Géhin Jean, 
Genthial André, 
Genton André, Rouen (Seine-Maritime), 
Gérodolle, 
Gianolli, 
Gibert Marie-Louise, 
Gibert-Vaysse Marie-Thérèse, 
Gilbert Charles, 
Gimbert, 
Girard Lucien, 
Giraud Henri, général, 
Giroussens, 
Gizolme Gustave, maire de Vic-sur-Cère (Cantal), 
Gobillon-Doudeuil Denise, 
Godard Louis, sous-préfet d’Issoire (Puy-de-Dôme), 
Gomez Cantador Pedro, 
Gonnelle Pierre, 
Gonzalez Aller Manuel, 
Grange Fernand, 
Grégoire René, ingénieur, Chamonix (maintenant Chamonix-Mont-Blanc, Haute-Savoie), 
Griffoul, 
Guidi Adolphe, 
Guidi (Mme), 
Guiffant Louis, 
Guillot Paul, 
Guyot Fred, 
Harnischfeger, 
Hassan Moulay (1929-1999), Rabat (Maroc), 
Hébert, 
Hernandez Marco, 
Hernandez Hernandez Blas, 
Hestroffer, 
Hinderboltz, 
Hiroz, ingénieur, 
Icher Hippolyte, 
Icher Jean-Victorien, 
Icher-Costal Amélie, 
Ingrand Henry, commissaire de la République, Compagnon de la Libération, Echiré (Deux-Sèvres), 
Isoulet-Brayat (indivision), 
Jean (frères), 
Josa José, 
Jourdes André, 
Kree, 
Kugler, 
Laborie Jean-Paul, 
Lacaze, 
Lacaze Célestin, Aurillac (Cantal), 
Lacombe, 
Lacoste Robert, ministre, Azerat (Dordogne), 
Lacroix Alphonse, Glénat (Cantal), 
Lacueille André, 
Lafon-Bacou Nicole, Saugues (Haute-Loire), 
Lafont Louis, 
Lamassiaude, 
Lattre (de) de Tassigny Jean, général, Mouilleron-en-Pareds (maintenant Mouilleron-Saint-Germain, Vendée), 
Laumond, 
Lavaissière Jean, 
Lavaissière-Faubladier (famille), 
Lavergne Patrice, 
Lembert Lucien, gendarme, Autrecourt-et-Pourron (Ardennes), 
Lépine Jean, Massiac (Cantal), 
Leri Joseph, 
Leybros, de Pers, 
Lherm-Delord Denise, 
Lopez Antonio, 
Lugol Léopold, 
Mabile, 
Machut, 
Mager Pierre (fils), 
Maingaud Edmond, 
Malfant, 
Malpuech André, 
Malroux Pierre, 
Mambert, 
Mammoliti Michel, 
Mammoliti Michel-Ange, 
Marasse Jean-Marc, 
Marco, chef assistant Ribeyrès-Lacapelle, 
Marion, 
Martin Henri, 
Martin Hubert, 
Martin Jean, 
Martin José, 
Martinez, 
Martinez Teruel Fernando, 
Martinez Joseph Louis, 
Martinez-Moulène Francine, 
Martos Montoya Antonio, 
Marty Joseph, 
Mary Marcel, 
Mathieu, 
Maurey, 
Mauroux, 
Mayer Antoine, 
Mayer René, ministre, Paris 8e (Seine), 
Mazzoli Bernard, 
Menoud, 
Meyniel Jacques, Aurillac (Cantal), 
Meyniel Louis, 
Michel, monteur, 
Migny Désiré, 
Miquel Marcel, 
Miranda, 
Molles Jean-Luc, 
Mons Marcel, 
Monsabert (de) de Goislard Joseph, général, 
Montoya Cristóbal, 
Moreau, 
Moreno Carlos, 
Moulergue (Mme), 
Moulergue Jean-Pierre, 
Moulin Jean, Compagnon de la Libération, Béziers (Hérault), 
Moynac, 
Muratet Germain, 
Muratet Jeanne, 
Nangéroni Alphonse, 
Nangéroni Albert, 
Nangéroni Alfred, 
Nangéroni « Cantaïre », 
Nectoux, 
Noailhac Jean-Paul, 
Nördling Wilhelm, ingénieur, Stuttgart (Allemagne), 
Notier André, 
Notier Étienne, 
Cantaron (Alpes-Maritimes), 
Notier Marcel, 
Notier Oreste, 
Nudel Jacob, Varsovie (Pologne), 
Nudel Michel, Laroquebrou (Cantal), 
Ongaro Jean, Gandino (Bergame, Italie), 
Pache Joseph, Chindrieux (Savoie), 
Pagès Pierre, 
Palach Roland, 
Parisot Émile, 
Parrat Dominique, 
Passefons (de) Claude, 
Patelli, 
Patelli (fils), 
Pavarotti Ernest, 
Pavarotti Luciano, Modène (Italie), 
Pavot Guillaume, 
Pawling, 
Pélissier, ingénieur, 
Périé Charles, Mauriac (Cantal), 
Périé Raymonde, Mauriac (Cantal), 
Perrin César, 
Perrin Faustin, 
Perrin Henri, 
Perrin (plus jeune fils), 
Picard, 
Pisani, 
Plougeaut, 
Plougeaut Bernard, Saint-Etienne-Cantalès (Cantal), 
Plougeaut Louis, Saint-Etienne-Cantalès (Cantal), 
Pompidou, exproprié, 
Pompidou Georges, Montboudif (Cantal), 
Pradal Antoine Marius, 
Pradal-Montimart Georgette, 
Puaux Gabriel, ambassadeur de France, Paris 6e (Seine), 
Puech (famille), 
Puech Henri, 
Puget, 
Puiseux Robert, 
Ramos, 
Raurich Pedro, 
Ravaudet Louis, gendarme, 
Richard (famille), 
Rieu Louis, 
Rigal Marcel, 
Robert Jean, 
Roblin Fernand, 
Rocchioni, 
Rodez Antoine, 
Rodez Raymonde, 
Rodriguez Lao Juan, 
Roine, 
Rolin Pierre, gendarme, 
Rolland Maurice, préfet du Cantal, 
Rollon Gaston, gendarme, 
Romaguera Toni, 
Roquetanière Antoine, 
Roquetanière Firmin, 
Roquetanière Joseph, 
Roquetanière-Plougeaut Alice, 
Roquetanière-Theil Marie-Anne, 
Roumégous Alphonse, 
Rovea André, Marseille (Bouches-du-Rhône), 
Rovere Jean-Baptiste, 
Rubió Santiago, 
Rué Palau Pablo, 
Ruiz Luis, 
Sackaroff Georges, 
Sackaroff (fils), 
Sagnier Marie, Saint-Pons-de-Mauchiens (Hérault), 
Saintouil Maurice, 
Salesse Jean-Pierre, 
Salvetti, 
Santos Leone Manuel, 
Sarrauste de Menthières, 
Sarris Joseph, 
Sautereau (père), 
Sautereau Robert, Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), 
Schaff Louis, 
Schroeder, 
Seguin Jean-Baptiste, 
Serre André, 
Serre Louis, 
Serrero Angèle, 
Serrero Jean, Salonique (Empire ottoman, maintenant Grèce), 
Simon Pierre (1885-1977), P-DG (qui deviendra le premier président d’EDF), Valernes (Alpes-de-Haute-Provence), 
Simon Paul, 
Soliliage Pierre, 
Sommer René, 
Sordello, 
Soula Jean-Félix, 
Surrel (de) Me, 
Tauleigne Léon, 
Terrasson Louis, 
Terrisse Andrée, 
Terrisse Pierre, 
Terrisse (hôtel), 
Teyssier-Laporte (indivision), 
Teyssieu, 
Tisserand, 
Tricot Henri, Saint-Mamet-la-Salvetat (Cantal), 
Tronche, 
Vabre Pierre, 
Valet, 
Vandervelden, 
Vergne Marius, 
Vergne Pierre, 
Vergne R, 
Vermande-Bruel Maria, 
Vigouroux Maurice, Aurillac (Cantal), 
Voisin Abel, 
Youssef (ben) Sidi Mohammed (1909-1961), sultan du Maroc, Fès (Maroc), 
Zafrilla Jésus, 
Zucca Guy,