© Manuel Rispal 3, Laslaudie, 15130 YTRAC | 06.71.34.40.99 | manuel.rispal@orange.fr | manuel.rispal@livres-resistance.fr

Billom 1941-1943

Billom 1941-1943

par Manuel Rispal, historien de terrain

BILLOM, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme, et sa région ont été parmi les premiers lieux de Résistance à l'occupation nazie, durant la Seconde Guerre mondiale.
Un jeune chef, Adrien Pommier, a eu l'intelligence de relier cette résistance aux mouvements et organisations clandestines (Combat, Armée secrète, ORA, COPA, MUR, etc.), mais aussi de prendre contact avec des hommes et des femmes qui voulaient lutter contre l'oppresseur (gendarmes, personnels de l'Ecole militaire préparatoire de Billom, patron et personnel de la scierie Pottier, médecins, commerçants et artisans, agriculteurs, enseignants, élus, réfractaires au STO, etc.).
A la veille de la rafle du 16 décembre 1943, l'organisation de l'Armée secrète pour ce secteur comprenait 800 hommes sur cinq cantons et le maquis d'Isserteaux.
Le livre raconte la vie de ces hommes et de ces femmes qui ont tout donné pour notre liberté, au travers de scènes souvent datées, avec les drames des rafles dans tout ce secteur, jusqu'au parcours des déportés.
Vous verrez apparaître les visages quasiment inconnus des fusillés du stand de tir du 92, de Jacques Meunier, premier chef de l'Armée secrète du Puy-de-Dôme, de résistants de ce large secteur, de jeunes du maquis d'Isserteaux-Le Conroc, d'une jeune résistante de Saint-Maurice-ès-Allier ou encore de déportés dont le nom ets gravé sur le monument aux morts 1939-1945 de Billom.  Ce livre, qui couvre principalement les années 1941 à 1943, est à relier à l'histoire de la Résistance française.
Éditions Authrefois - collection Auvergne résistante
 
ISBN 978-2-9547205-0-0
EAN 9782954720500

Manuel Rispal est historien spécialisé dans la Seconde Guerre mondiale. Ancien journaliste à la retraite, il a publié de nombreux articles sur des résistants , des déportés, des réfugiés, des victimes de la Shoah, de Justes parmi les Nations, des réfractaires au STO, des maquisards, des parachutistes alliés, des prisonniers de guerre...